En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin de pouvoir vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible et des contenus personnalisés sur Plazzart.
Le choix de l’art en toute confiance
Art moderne, art contemporain, art asiatique, art orientaliste, archéologie…

Serge CHARCHOUNE - Composition, 1971 - Lithographie signée au crayon

Serge Charchoune
Composition, 1971

Avant la lettre réalisée à l'occasion de l'exposition itinérante CNAC (1971)
Exposition au Musée National d'Art Moderne, Paris 7 mai - 21 juin 1971
MOURLOT imprimeur
Épreuve grandes marges couleurs tirage de luxe signée et numérotée en 500 épreuves sur ARCHES
Dimension planche 69 x 53 centimètres
Illustration : 46 x 38 centimètres environ

Dimensions :
- Hauteur : 69 cm
- Largeur : 53 cm
Cet objet est proposé par un expert du marché de l'art. Son authenticité est garantie

Lithographie : La lithographie tire son nom du grec lithos «pierre» et graphein, «écrire». Il s'agit d'une technique d’impression qui permet la création et la reproduction d'oeuvres graphiques en plusieurs exemplaires à partir de dessins reproduits sur une pierre calcaire. Le papier est mis en contact des pierres encrées dans une presse. Les lithographies peuvent être numérotées ou non. Des grands ateliers, comme Maeght ou Mourlot, maitres dans cette technique, et spécialisé dans cette technique on produit des lithographies des plus grands maîtres, très recherchées aujourd'hui
Serge Charchoune : (1889-1975) est un peintre et poète d'origine russe, né à Bougourouslan en Russie et mort le 24 novembre 1975 à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne). Renonçant à une carrière de négociant, Serge Charchoune étudie la peinture à Moscou et tente, sans succès, d'entrer à l'École des Beaux-Arts. Il ne sait pas dessiner. En 1912, après avoir déserté le service militaire, il arrive à Paris et s'inscrit à l'atelier du peintre cubiste Henri Le Fauconnier. Après la déclaration de guerre d'août 1914, il se réfugie à Barcelone où il rencontre le boxeur-poète Arthur Cravan, les peintres Albert Gleizes, Marie Laurencin et Francis Picabia, et Josef Dalmau à la fois antiquaire et passionné par l'art d'avant-garde. Grâce à ce dernier, Charchoune expose des peintures abstraites qu'il qualifie lui-même d'« ornementales » (1916 et 1917). Après la révolution bolchévique d'octobre 1917, il tente de rentrer en Russie, mais échoue finalement à Paris. Le 26 mai 1920, il assiste au Festival Dada de la salle Gaveau et retrouve Picabia. Il fréquente les réunions des dadaïstes au café Certá et participe aux manifestations Dada. Au salon Dada de la galerie Montaigne, organisé par Tristan Tzara un mois plus tard, Charchoune expose des dessins inspirés des œuvres « mécaniques » de Picabia. À son tour, il crée un groupe Dada appelé Palata Poetov (« La Chambre des Poètes »). En mai 1922, il se rend à Berlin, toujours dans l'espoir d'obtenir un visa pour l'URSS. Il y créé une revue Dada en langue russe Perevoz Dada (« Le Transbordeur Dada ») et délaisse finalement le mouvement. À Berlin, il expose une nouvelle série de peintures qu'il appelle « cubisme ornemental ». Il rencontre des artistes russes déçus par la révolution, dont la danseuse Isadora Duncan. Charchoune renonce alors à rentrer en URSS et retourne à Paris (1923). Après sa rencontre avec Amédée Ozenfant, il adopte le style puriste. À partir de 1954 son œuvre devient de plus en plus abstraite et dépouillée, quasi monochrome, inspirée par la musique. Bien qu'il se gardera de participer à tout autre mouvement, Charchoune n'aura jamais, jusqu'à sa mort, renié son adhésion à Dada. Man Ray a réalisé un portrait de Charchoune (entre 1922 et 1925).

En vente
Prix : 541 € TTC Frais et Taxes compris
Livraison France: 18.50 € TTC (*)
Voir les tarifs de livraison des autres pays
Voir
Hotline N’hésitez pas à nous appeler si vous avez une question sur un lot. Pour toute autre demande, cliquez sur "Besoin d’aide" en haut ou en bas du site.
Autres objets de la catégorie « Serge Charchoune »
Ça devrait également vous plaire