En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que des cookies soient utilisés afin de pouvoir vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible et des contenus personnalisés sur Plazzart.com.
Le choix de l’art en toute confiance
Art moderne, art contemporain, art asiatique, art orientaliste, archéologie…

Eliane THIOLLIER - Un troupeau de brebis, Lithographie originale

Eliane Thiollier (1926-1989)
Un troupeau de brebis
Lithographie originale Sur papier Vélin Arches
Signée au crayon
Tirage numéroté et limité à 175 exemplaires
Cachet sec d'éditeur
Dimensions 65 x 48 cm

Très bon état
Cet objet est proposé par un expert du marché de l'art. Son authenticité est garantie.

Lithographie : La lithographie tire son nom du grec lithos «pierre» et graphein, «écrire». Il s'agit d'une technique d’impression qui permet la création et la reproduction d'oeuvres graphiques en plusieurs exemplaires à partir de dessins reproduits sur une pierre calcaire. Le papier est mis en contact des pierres encrées dans une presse. Les lithographies peuvent être numérotées ou non. Des grands ateliers, comme Maeght ou Mourlot, maitres dans cette technique, et spécialisé dans cette technique on produit des lithographies des plus grands maîtres, très recherchées aujourd'hui
Eliane Thiollier : Née le 5 juin 1926, à Saint-Germain-en-Laye Eliane Thiollier entre, contre l’avis de son père architecte, à l’Ecole nationale supérieure des Beaux arts de Paris en 1946 dans l’atelier Jaudon, le maître de la lithographie. Dès 1947, son travail est sélectionné pour être accroché à cimaise au « Salon des moins de 30 ans.» Un salon créé par Virginie Bianchini, une très jeune femme qui fréquentait la Grande Chaumière et l’atelier de Mac Avoy : « aucune exposition n’avait jamais existé pour les jeunes, je voulais accueillir les artistes qui avaient le même goût du métier», expliquera-t-elle. Elle le lance en 1941, il durera jusqu’en 1948. Pour la première fois une œuvre du jeune peintre Thiollier (c’est ainsi qu’elle signe) « Quai de la Seine » est accrochée à une cimaise en dehors de l’Ecole des Beaux arts. Elle est acquise par un collecteur lillois et citée dans le journal « Arts », la bible de l’époque. C’est un paysage d’hiver austère. « Assez raide et désolé, avec des arbres sans feuilles, les branches comme des bras tendus vers le ciel jaune, ocre, gris et noir » » dira le peintre. A l’époque elle peint des natures mortes très structurées aux couleurs sombres. Puis elle va découvrir la Provence et sa lumière. Une lumière crue, des tons chauds qui lui font changer de palette. Elle installe son chevalet dans un vieux village provençal presque à l’abandon : Peillon. Elle participera à sa renaissance en aidant à sa reconstruction.

En vente
Prix : 87 € TTC Frais et Taxes compris
Livraison France: 1.00 € TTC (*)
Voir les tarifs de livraison des autres pays
Voir
Hotline 08 9297 7010 0,60€/min + Prix d’un appel N’hésitez pas à nous appeler pour toute demande
Autres objets de la catégorie « Eliane Thiollier »
Ça devrait également vous plaire